Rechercher

La puissance de l’intention, ou comment vendre beaucoup de Pizza en 2022.


L’anecdote est réelle : Loredana, tu le sais, est une trés jolie femme. Je peux te dire que ces beaux cheveux noirs, sous sa casquettes Nike ne passent pas inaperçus lors de ses sorties running. Et donc voilà que ce matin on décide ensemble d’aller courir… Ce n’est pas qu’on soit des « sportifs du dimanche » hein ! Mais bon, sur le chemin on croise des promeneurs, et des chiens qui promènent des promeneurs … Bah oui, c’est connu « qui promène son chien est au bout de la laisse », vrai ?

  • Loredana : Oh ! Qu’il est beau !!!

  • Le chien : waaaarf, tshak -tshak-tshak (queue qui tape sur le pantalon de son voisin)

  • Le promeneur-promené : ———— (bouche béante ahurie)

Bah oui, l’un des deux s’est trompé, mais tous les deux ont eu une réactions incroyablement joyeuse au point qu’on aurait pu leur « vendre » un run de 30 bornes, facile !

Bon, surtout au chien, ahaha.

Alors voilà, qu’en aurait été leurs réactions si Loredana avait exprimé un dégout prononcé pour cet animal en laisse ? Tu l’sais déjà, vrai ? Sûr que le chien aurait montré les crocs & l’homme vomi quelques insultes …

Et j’lui dit à Lore : Tu vois, dans mon job de coach c’est pareil ! Les gens préfèrent investir en passant par moi parce que je suis bienveillant ! Je ne suis pas un vendeur comme le sont les autres distributeurs de matériels où de farines … D’ailleurs, je n’ai aucun objectif de vente pour être honnête. C’est une discussion que l’on a tout le temps : pourquoi être autant dans « l’aide aux autres » ? Est ce que c’est en adéquation avec un objectif de rentabilité ?

Et puis, à force d’être à l’écoute et disponible; à force d’aider volontairement ceux qui viennent vers moi, certains ne comprennent pas que je reste un acteur commercial. Un mec qui gère une boite avec des salariés, des loyers, des impôts, d’la TVA … Bah oui C’est vrai, c’est injuste mais il arrive que l’on me reproche de ne pas vendre au prix-coûtant… Juste parceque j’ai une démarche Amicale ! Ah mais d’ailleurs j’te raconterai comment on s’est rencontré avec Loredana, elle m’a reproché la même chose lorsqu’elle a investit dans sa pizzeria il y a 5 ans: Comment ai-je osé facturer son four plus cher que l’usine en Italie !! Nan ?… Si !

Alors voici à 50 piges, la vie m’a appris que ce qui compte c’est d’être heureux. ET avoir lu Napoleon Hill m’a enseigné la « règle d’or ». La règles ultime pour réussir en affaire, la règle que j’enseigne à mes étudiants : Toujours, toujours être bienveillant.

Lorsque tes clients viennent chercher une pizza ou bien lorsque que quelqu’un cherche une pizzeria où manger, saches que ce n’est pas une recette de pizza qu’il recherche ni un prix attractif… Nan !

C’est une EXPERIENCE qu’ils veulent !

Une expérience positive, une énergie. Une ambiance, un accueil, un sourire, une attention, un limoncello à la fin du repas … Bref, de la bienveillance.

« Oh qu’il est beau » voilà ce que ton intention va t’apporter : tes clients vont signer immédiatement pour le marathon de la pizza en ta compagnie ! Et crois moi, ça fonctionne même si t’es laid, ahaha ….

Comme d’habitude, tu me sonnes si besoin, je suis là pour toi. D’ici-là je t’envoie plein de belles énergies…

Andiamo !

Greg

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout